Des histoires, des explorations, des inspirations.

Coconut

Télétravail : 6 conseils pour bien le négocier et l’organiser

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

_Travailler ensemble à distance

Margaux Place-Kienast est commercial manager chez Dell depuis 8 ans. Au départ en télétravail 2 jours par semaines, elle décide en 2015 de déménager à Lorient et de passer ainsi en télétravail à temps plein. De son expérience et de ses échanges avec les autres membres de la Colloc en télétravail, elle partage aujourd’hui 6 conseils pour bien négocier et organiser son activité à distance de l’entreprise.

  1. Etre pro-actif dans la démarche

« Je conseille d’annoncer dès l’entretien votre volonté de travailler en télétravail et de proposer un rythme de travail à l’entreprise. »

  1. Etre flexible

« Le télétravail, c’est donnant / donnant. L’entreprise te donne de la flexibilité, en retour, il faut que toi aussi tu sois flexible, notamment en terme de déplacements. Je pense qu’il est également important dans les premiers temps du télétravail de montrer sa bonne foi en acceptant plus souvent de travailler dans l‘entreprise, ou de s’y rendre plus régulièrement. »

Ce qui nous amène au point n°3

  1. Bien connaître l’entreprise et les équipes

« C’est un point clé et c’est ce qui rend le télétravail possible et agréable, à la fois pour soi car on a un réel sentiment d’appartenance, à la fois pour les collaborateurs qui ne travaillent pas avec un(e) inconnu(e). C’est forcément plus évident quand on a déjà passé quelques années dans la société et que l’on demande à passer en télétravail. Mais ce n’est pas non plus impossible dans le cadre d’une nouvelle embauche. Il faut juste avoir cela en tête et envisager, pour les premiers 6 mois par exemple, des déplacements plus nombreux et plus réguliers dans l’entreprise. Et pourquoi pas rester le soir pour être présent à un afterwork. »

  1. Budgétiser

« D’après la loi, l’entreprise est obligée de dédommager ses salariés en télétravail pour les frais liés à l’électricité et la connexion internet (environ 50 euros). Le reste, c’est de la négociation. Il faut donc bien avoir en tête le coût réel des aller-retours que vous vous engagez à faire, si vous envisagez de prendre un bureau à l’extérieur comme à la Colloc pour garder du lien social …. Pour ma part, en gardant  un salaire « parisien », malgré les allers-retours sur Paris plusieurs fois par mois, mon passage au télétravail n’a pas eu d’impact économique car le coût de la vie est plus faible en province. En revanche, le cadre de vie s’est nettement amélioré 😉 »

  1. Privilégier les contacts visuels et/ou audio

« Il est essentiel de ne pas perdre le lien avec les autres collaborateurs. Nous échangeons en continu par messagerie instantanée et plusieurs fois par jour via Skype. Autre astuce, nous avons mis en place tous les 15 jours un « virtual coffee ». Chacun où il est se fait un café et se connecte pour échanger. On n’a qu’une seule règle : ne pas parler de boulot. »

  1. Se donner un cadre

« S’obliger à avoir un rythme est nécessaire selon moi pour l’équilibre personnel. Que ce soit en conservant un espace dédié au travail dans la maison ou en prenant un bureau à l’extérieur, le cadre permet de faire la coupure entre le temps de travail et le reste. »

Margaux a par ailleurs soulevé les risques liés au télétravail :

« Il y a un vrai risque de désocialisation et certains ressentent une profonde solitude. Il faut se connaître et ce n’est pas fait pour tout le monde. »

Pour conclure, assurez-vous que le télétravail fait bien l’objet d’une mention dans votre contrat de travail (avenant) pour des problématiques d’assurance.

Partager.

Comments are closed.