Des histoires, des explorations, des inspirations.

Coconut

GAFAM or not GAFAM?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Voici trois points de vue journalistiques sur la question des GAFAM, leurs intérêts communs ou non, et leurs ambitions plus ou moins nobles. Pour ceux qui ne seraient pas à jour, sachez que le terme GAFAM désigne les géants du web, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft.

– Ne les appelez plus jamais GAFAM

Cette appellation est une spécificité française qui, selon le journaliste de Libération Julien Guillot, n’a pas lieu d’être. Certes, ces entreprises règnent sur le monde des nouvelles technologies et sur la bourse, mais la comparaison s’arrête là. Leurs stratégies et leurs ambitions se révèlent très différentes, ce que nous explique un graphique mettant en lumière leurs sources de revenus.

  • Un article paru dans Libération le 01/08/2018, à lire ici.

– Les GAFAM, nouveaux maîtres de la guerre?

En revanche, pour Olivier Tesquet, chroniqueur de Tout est numérique sur France Inter, l’acronyme reste d’actualité. Dans son émission de samedi dernier, le journaliste pointe du doigt le potentiel militaire des technologies développées par les GAFAM et questionne leurs utilisations.

  • Une émission diffusée sur France Inter le 18/08/2018, à écouter ici.

– 10 outils de résistance aux GAFAM

Le magazine We Demain propose quant à lui dix alternatives à ces géants du web, pour limiter leur emprise sur notre vie numérique et protéger nos données.

  • Un article à retrouver dans le numéro 21 de We Demain, paru en avril 2018. Pour se le procurer, c’est par ici.
Partager.

Comments are closed.