Des histoires, des explorations, des inspirations.

Coconut

Démocratiser l’informatique
[Job]Consultant numérique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous avez planté votre PC à force de regarder Game of Thrones en streaming ? L’idée d’installer votre box internet vous donne des sueurs froides ? Quand on vous parle de cloud et autre drive vous décrochez ? Pas de panique, Devrig Drouglazet, consultant numérique, vous prend par la main et vous guide dans le monde merveilleux du 2.0.

Coconut : Consultant numérique, c’est un nouveau métier ?

Devrig Drouglazet : Oui, mon boulot, c’est d’expliquer aux particuliers et aux petites entreprises en quoi consiste le numérique, et surtout comment on utilise l’équipement, en fonction de ses besoins et de ses envies. Les grandes entreprises font appel à des prestataires de services informatiques, qui délivrent du conseil en plus de l’installation technique, mais pour les petites boîtes et les particuliers, il n’y a rien. Même si on peut faire appel à une boutique de dépannage informatique, on ressort souvent sans en savoir plus. C’est là qu’intervient le consultant numérique. En plus de réparer ou installer, il va essayer de démystifier l’informatique, en évitant le langage technique, et en mettant l’accent sur l’autonomie de l’utilisateur. »

Coconut : Cela concerne tout le monde finalement ?

D.D. : « Avec la multiplication des démarches en ligne, il devient très important de savoir se débrouiller sur un ordi. Il y a beaucoup de gens très équipés, mais qui n’ont jamais été formés à l’utilisation de ces équipements. Ce n’est donc pas une question d’accès à l’équipement, mais plutôt d’accès à la connaissance. C’est l’inclusion numérique qui m’intéresse et la question sociale qui en découle. La méconnaissance du numérique entraîne des inégalités et des exclusions.

L’informatique est pensée pour faciliter la vie des gens. Or, lorsque ce n’est pas adapté, cela peut devenir un calvaire. La technologie doit travailler pour nous et non l’inverse. Pendant dix ans, j’ai été salarié dans des entreprises qui faisaient de la prestation informatique. J’ai assisté à l’évolution de la dématérialisation, dans des structures aux profils très variés, aussi bien des collectivités territoriales que des groupes privés. Après cette expérience, je suis parti vivre au Cambodge pendant deux ans et j’y ai lancé une boîte de prestation informatique, qui s’adressait à des ONG ou des acteurs du tourisme. Progressivement, on a pu former, puis embaucher des Khmers et ainsi faire un transfert de compétences. C’est finalement, ce qui m’intéresse le plus, cette transmission. Quand j’ai quitté le pays, j’ai laissé l’entreprise à mon associé sur place. »

Coconut : Depuis ton retour du Cambodge, tu es basé à Lorient ?

D. D. : « Oui, et j’y ai recréé une entreprise. J’ai rejoint la micro-franchise Mon assistant numérique, qui m’a aidé sur le plan administratif et juridique. Grâce à ça, j’ai pu monter mon projet en trois mois. C’est un réseau d’entrepreneurs qui cultive des valeurs de partage, de liberté et d’autonomie. Il y a dans cette démarche un côté humain, très important pour moi. On échange beaucoup entre nous. »

Coconut : Tu t’adresses de la même manière aux particuliers et aux pros ?

D. D. : « Non, j’ai deux offres distinctes et j’ai un double statut pour pouvoir facturer, SASU pour les pros et autoentrepreneur pour les particuliers. Je suis aussi certifié organisme de formation professionnelle. Pour les particuliers, je réponds à des problématiques techniques du quotidien. « Mon ordi est lent, je n’accède plus à internet etc… ». J’interviens à domicile et, en plus du dépannage, je fais beaucoup de pédagogie – pour ceux qui le souhaitent. Je peux également accompagner les utilisateurs dans leurs achats, en les aidant par exemple à choisir une tablette, puis en expliquant comment skyper ou envoyer des mails. Pour les pros, c’est un peu différent. Je les aide surtout à être visibles sur internet, ce qui est indispensable pour être concurrentiel de nos jours. Je leur explique également comment le numérique peut faciliter leur organisation interne, grâce à des outils souvent peu coûteux et sans contraintes techniques qui permettent de gagner en efficacité. J’accompagne les entreprises dans leurs choix, puis dans l’installation et l’utilisation de ces outils. J’interviens généralement dans l’entreprise directement. Cela peut aller de la mise en place d’un cloud (pour l’agence évènementielle Balmaga, par exemple), à l’installation d’un logiciel de gestion des adhérents (pour Team Jolokia, par exemple). Je ne vends aucun logiciel, je suis uniquement concentré sur l’usage. J’organise aussi des ateliers pédagogiques, pour par exemple apprendre à gérer ses emails de manière plus sereine et même écologique. Mon but est de permettre à chacun d’utiliser l’informatique de manière plus efficace et, pourquoi pas, y prendre du plaisir! »

Pour en savoir plus, c’est par là.

Partager.

Comments are closed.