Engageons-nous pour une société collaborative.

Coconut

Concours vidéo Les Petits salés

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pierre Marcel, réalisateur et navigateur, nous parle du concours vidéo Les Petits Salés, dont il lance la première édition le 20 juillet 2018. A vos caméras !

Coconut : A Lorient, on vous connaît pour votre film, Tabarly, et pour les Projections salées de la Cité de la Voile, pouvez-vous nous rappeler le principe ?

Pierre Marcel : « Ma passion, c’est de raconter la mer. Je l’ai fait à l’occasion de plusieurs longs-métrages, dont Tabarly (ndr : sorti en salles en 2008 et nommé au César du Meilleur documentaire en 2009). Lorsque j’ai présenté mon film dans des festivals internationaux, j’ai constaté que ces évènements attiraient surtout les cinéphiles. J’ai eu envie de changer cela, en mettant sur pied des projections gratuites, partageant une thématique large, la mer. On peut tout évoquer grâce à la mer, de guerre, de pêche, de sport, de romance.  Depuis 2015, je programme chaque mois des films parlant de la mer, à la Cité de la voile à Lorient. Au fil des années, une belle communauté s’est créée autour de ces soirées. Les conférences que je donne après les films sont accessibles à tous. Ma volonté, c’est que chaque spectateur devienne l’ambassadeur du film qu’il a vu. Il ne retiendra peut-être qu’une ou deux anecdotes, mais l’important c’est qu’il s’approprie l’oeuvre. »

C. : En 2018, vous lancez les Petits Salés. Pourquoi ?

P.M. : « Le concept des Projections Salées a bien marché chez les adultes, mais les jeunes sont restés assez rares dans le public. J’ai imaginé ce concours Les Petits Salés – Raconte ta mer ! pour eux. Mon objectif est de les faire venir à la culture maritime. Ils ont leurs propres influences, leurs propres moyens ; j’ai envie d’être surpris, de rire, d’être ému. »

C. : Quel est le principe du concours ?

P.M. : « Les Petits Salés s’adresse à tous les jeunes entre 12 et 25 ans. On leur demande de tourner un film sur la mer, sans montage – pour que chacun puisse le faire seul et sans technique – et de maximum 2 minutes. La bande-son est libre, le style également (fiction, documentaire, archives…), ainsi que le matériel (GoPro, smartphone, etc..). Le jury recherche un œil neuf, de l’originalité, de l’inventivité. »

C. : Comment le concours va-t-il se dérouler ?

P.M. : « Les participants peuvent nous envoyer leurs vidéos entre le 20 juillet et le 20 août. Un jury composé de professionnels de l’image et/ou de la mer proclamera le 22 août, les résultats à Saint-Malo, sur la plage de Bon Secours, au cours d’une Projection Salée exceptionnelle en plein air. Plusieurs lots sont à la clé. Les lauréats verront leur film diffusé en première partie de soirée. »

C. : Pourquoi à Saint-Malo ?

P.M. : « Je suis Malouin d’origine et j’affectionne tout particulièrement cette ville, et le lieu dans lequel nous allons organiser la projection en plein air (L’embraque, sur la plage de Bon Secours). Mon idée est que les Projections Salées voyagent, en Bretagne et ailleurs. »

C. : Un dernier conseil pour les participants ?

P.M. « Je les invite à réfléchir leur sujet, à être créatifs. J’aimerais que ce concours devienne leur défi de l’été et, qui sait, que cela provoque des vocations. »

__

Pour en savoir plus sur les modalités du concours et sur les Projections Salées, rendez-vous sur le site.

Partager.

Comments are closed.