Engageons-nous pour une société collaborative.

Coconut

L’assertivité, nouvelle méthode de management ou tyrannie de la perfection ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La notion de bienveillance est désormais galvaudée. Nombre d’entreprise et de services de relations humaines abordent aujourd’hui la notion d’assertivité. Petit point sur le Pour et le Contre de cette méthode de management.

Le concept d’assertivité apparaît aux Etats-Unis au début des années 60 par des psychologues. Qu’est-ce que l’assertivité ? Il s’agit de la capacité à s’affirmer et à défendre ses droits tout en respectant ceux d’autrui.

L’assertivité est un savoir-être. Et cet indice de confiance en soi, de congruence et d’empathie se travaille au quotidien.

L’assertivité satisfait 3 besoins fondamentaux :

  • Le besoin d’être aimé : estime de soi.
  • Le besoin d’être reconnu : affirmation de soi.
  • Le besoin d’être compétent : confiance en soi.

Êtes-vous naturellement assertif ?

Vous êtes assertif si demander sans hésitation en osant recevoir un refus est facile pour vous. Vous vous préparez à convaincre en choisissant les bons mots. Vous vous préparez aussi à refuser en osant dire non et en posant vos limites. 

Vous êtes assertif si formuler une critique et savoir y répondre calmement en canalisant ses états d’âme est chose aisée pour vous.

Un article pour en savoir plus : "L'assertivité pour vous servir"

Assertivité, ou tyrannie du management ?

Que se passe-t-il quand on est pas naturellement assertif ? Lorsque l’on doit continuellement se former, s’adapter, prendre du recul, apprendre à gérer nos émotions…., l’entreprise ne modifie-t-elle pas, par ce biais, notre véritable personnalité ? L’entreprise ne nous oblige-t-elle pas à feindre et à parader ?

Un article pour en savoir plus : "l'assertivité, un procédé très puritain de robotisation des échanges"

Pour reprendre l’un des passages de l’article du Nouvel Obs avec Rue 89 : « le fameux «  dialogue social  », cette mascarade de réunions dominants-dominés où les premiers remplissent leurs objectifs iniques en usant d’un langage compatissant et en cachant leur arrogance et leur cynisme derrière la prétendue «  inévitabilité  » »

 

Donc, ce concept d’assertivité prôné par les services RH des entreprises, insufflé par des managers-manipulateurs-pas-toujours-formés-a-leur-statut, est à double tranchant. D’un côté, il développe la personnalité vers une meilleure connaissance de soi et d’affirmation. De l’autre, il nie toute relation authentique dans les rapports entre collaborateurs.

Partager.

Comments are closed.